Considérations sur les rythmes scolaires à Conflans-Sainte-Honorine

24 janvier 2014

Voici mon courrier en réponse à celui de M. le Maire déposé dans toutes les boîtes aux lettres des parents d'élèves de la commune.

Malheureusement pour moi, pour mes idées (l'idée que je me fais d'une Education Nationale forte, républicaine, exigente et respectueuse des enfants) je ne bénéficie pas de moyens de diffusion aussi efficace que la mairie. J'utilise donc ce blog où me lira qui pourra, qui voudra.

 

 

 

 

Monsieur le Maire - Sénateur,

 

 

Je suis proprement scandalisée par le courrier que vous avez adressé aux parents d’élèves de Conflans. Mais comme je l’ai tout de même lu, je compte sur votre politesse pour lire le mien et y répondre.

Avoir consulter les parents d’élèves et  les enseignants ne vous donne pas le droit de mentir en prétendant avoir établi le projet en « concertation » avec eux, puisque de tous les emplois du temps soumis, celui que VOUS choisissez était le pire, de l’avis de TOUS (comme en témoigne les votes par internet et les différentes réunions sur le sujet).

Vous ne comprenez pas les quelques réticences qui persistent ??? 

Les réticences de ceux qui connaissent les tenants et les aboutissants de votre politique éducative, de ceux qui mesurent les conséquences directes pour les enfants et leurs apprentissages, de ceux qui savent que par ce choix vous condamnez les écoliers conflanais à la médiocrité, et l’épuisement. Leurs réticences vous ne les comprenez que trop bien, elles vous ont été maint fois exposées par les parents, les enseignants.

Qui peut croire que sur ces misérables ¾ d’heure quotidiens de véritables activités éducatives seront proposées ? Qui prendra en charge les enfants ? Pour leur proposer quoi (quand on voit aujourd’hui le déroulement des garderies, ça laisse songeur) ? Comment se rendront-ils sur les lieux culturels et sportifs de la ville (comme le prévoyait le texte de loi) en ¾ d’heure seulement ?

Dans quelles dispositions d’apprentissage se trouveront les enfants après 2H45 de froid, d’agitation, d’errance, de bagarres dans la cour de récréation ? Vous appelez à la rescousse les chronobiologistes (« le moment où les enfants sont le plus attentifs », mais ça dépend sûrement de ce qui s’est passé sur les trois heures précédentes), de plus il s’en trouve toujours un pour soutenir n’importe quelle thèse !  Vous le savez comme moi du reste, c’est bien pratique.

 Si cette modalité de mise en place de la réforme est la meilleure, je suis assez curieuse de savoir pourquoi ce n’est pas celle élue par des villes comme Paris (vitrine de la réforme), Saint-Germain-en-Laye, Maisons-Laffitte, ou encore Versailles ?

« La solution la plus viable financièrement », voilà tout est dit ! Fleurissez moins la ville, réinvestissez les profits des parkings payants, cessez de racheter des décorations lumineuses pour les fêtes, de faire des cadeaux et voyages aux retraités qui vous offrent leurs voix…..voilà, autant d’argent à mettre au service du bien-être et de l’éducation des enfants de votre commune. Vous rechignez devant 4% d'hypothétique augmentation des impôts locaux : nos enfants valent donc si peu....

Si vous êtes aussi soucieux que vous le prétendez du bien-être des enfants, vous retirerez ce projet inique, pour faire une proposition certainement plus coûteuse mais plus raisonnable, moins pénalisante pour vos jeunes administrés. 

Veuillez agréer l’expression de ma profonde déception.

Posté par conflanaise à 22:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :